Résultats 2017 de la douane : la réaction de Seita Imperial Tobacco

13/03/2018


Selon
le résultat annuel de la douane française, le volume de tabac saisi au cours de l’année 2017 a baissé de 8 % (238,2 tonnes). Or Seita Imperial Tobacco affirme que ce résultat ne signifie pas une baisse de la consommation du tabac. La hausse d’un euro des prix du tabac début mars, devrait d’ailleurs renforcer ce dernier et encourager les criminels à alimenter le marché parallèle.

Les criminels ne lésinent pas sur les moyens
Les réseaux criminels ne manquent pas d’imagination quand il s’agit de prendre des risques dans l’espoir de tirer profit d’un trafic aussi lucratif que celui du marché parallèle. Du transport à pied dans les montagnes enneigées en Andorre, attaques de bar-tabacs à la voiture-bélier, le bilan des saisies démontre le manque de moyens des services douaniers face à un phénomène criminel de plus en plus actif et dont les méthodes sont de plus en plus inventives. Dans les grands centres urbains comme Marseille, les règlements de comptes entre revendeurs sont monnaie courante.

Les français, premiers consommateurs de tabac illicite en Europe
Depuis plusieurs années, les fabricants de tabac et le réseau des buralistes sont confrontés à une concurrence déloyale des plus violentes, car pour la deuxième année consécutive les français sont les premiers consommateurs de tabac illicite en Europe avec 27% de la consommation totale acheté hors du réseau légal[1].
Or ce dernier risque fort d’exploser avec l’augmentation des taxes sur la cigarette (+1 euro en mars 2018). En effet, d’après Seita, cette mesure, loin de décourager les fumeurs, risque au contraire de favoriser le développement des achats en dehors du réseau des buralistes. Un sondage réalisé par Odoxa en juin 2017[2], montrait que 31% de fumeurs seraient prêts à chercher des cigarettes moins chères ailleurs que chez le buraliste si le paquet passait à 10€. Le marché parallèle risquerait alors de représenter 40% de la consommation totale et 5 000 bureaux de tabac seraient menacés de fermeture d’ici à 2020.

« Le bilan des saisies arrive à point nommé quelques jours après une nouvelle hausse des prix du tabac et fait l’effet d’une douche froide… Ne vous y trompez pas, ce n’est pas parce que les saisies ont diminué qu’il y a moins de tabac illicite consommé en France ! Il est urgent que les autorités accélèrent la mise en œuvre du plan de lutte contre les trafics annoncé il y a quelques semaines et notamment le volet « sensibilisation » qui a pour but de faire prendre conscience des conséquences et des risques relatifs aux achats de tabac illicite » déclare Hervé Natali, Expert prévention et actions contre les trafics pour Seita.

[1] Etude KPMG, 2016

[2] Sondage Odoxa pour Seita, juin 2017

A lire également

07/02/2018
Seita Imperial Tobacco a le plaisir d’annoncer qu’elle a été officiellement certifiée par le Top Employers Institute pour la quali...
05/02/2018
Brian Dalton, Responsable de la communication France pour Imperial Brands, réagit au sujet de l’augmentation des taxes sur le paquet de c...
14/11/2017
  Dior Decupper Présidente France et Benelux de Seita Imperial Tobacco ainsi qu’une partie des membres du comité de direction iront à ...

Retrouvez nous sur