Fiscalité

De nombreuses études nous confortent dans l’idée que les volumes de tabac illicite consommés en France sont directement liés aux prix pratiqués sur le marché. Le prix du paquet de cigarettes n’a jamais été aussi élevé et il en va de même pour les trafics de tabac (9 millions de cigarettes illégales ont été consommées en 2016). Selon une étude menée par le cabinet KPMG, le marché parallèle (ce qui comprend la contrebande, la contrefaçon, les illicite whites et les ventes transfrontalières légales) a augmenté de 7 points en l’espace de 10 ans, passant de 20 à 27% de la consommation totale.

Le paquet à 10 €

En France, le Gouvernement a fait connaître sa volonté de voir le prix du paquet de cigarettes augmenter de 30% dans les 5 prochaines années, dans le cadre de ses travaux de lutte contre le tabagisme. Cependant, selon une étude Odoxa menée pour Seita en juin 2017, 31% des fumeurs se déclarent prêts à trouver des alternatives (achats en ligne, marché parallèle) pour payer moins cher si le prix du paquet passait à 10€.

Hausses de taxes raisonnables et régulières

Pour Seita, les politiques de lutte contre le tabagisme doivent prendre en compte les réalités du marché. La France partage ses frontières avec 8 autres pays où les prix pratiqués y sont tous moins élevés. Le développement des achats sur le marché noir va à l’encontre des objectifs de santé publique, et la France est depuis 2014 le premier pays consommateur de tabac illicite en Europe.

Pour cette raison, et afin d’éviter les retombées désastreuses en matière d’explosion des trafics et de fragilisation du réseau des buralistes, Seita considère que toute politique fiscale doit se faire dans un cadre pluriannuel, via des hausses de taxes raisonnables et régulières.

Qui gagne quoi ?

Découvrez

Le travail du tabac

Une approche responsable

Le tabac illicite

Des origines aux enjeux

Travailler chez Seita

La culture du défi et de grandes ambitions

Retrouvez nous sur